Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Votre avis

MotoFlat vous a plut, déplut ? Laissez-moi un commentaire ! Le lien est à la fin de chaque article.

Recherche

26 décembre 2005 1 26 /12 /décembre /2005 00:30
Septembre 2004, premier roulage
 
Les premiers kilomètres seront l’occasion de me rendre compte de l’état mécanique général de cette moto. Son esthétique est quasi-irréprochable mais le moteur et la partie cycle ont besoin de quelques mises au point.
Un « clac » net se fait entendre à chaque freinage et sur les petites bosses. Les roulements de direction sont complètements desserrés et le jeu est beaucoup trop important. Je n’arrive pas à les régler correctement et je suis obligé de faire un compromis car si je les règle normalement il semble ne plus vouloir tourner. Il faudra certainement que je me penche là-dessus cet hiver …
La batterie ne semble pas trop vieille mais a une fâcheuse tendance à ne pas tenir la charge. Au démontage je me rends compte qu’un élément est bel et bien mort donc j’investis dans du neuf. Je me suis un peu précipité en me rendant au Dafy local alors que chez http://franceequipement.com/ j’aurais put en avoir une 25% moins cher … Patience et longueur de temps … Bref, je saurais tempérer mes ardeurs la prochaine fois.
Mauvaise surprise, la nouvelle batterie ne tiens pas mieux la charge que l’ancienne alors que tout semble OK. On me conseille de vérifier les charbons, de tester le pont de diode, de shunter le régulateur etc, etc. Comme je ne suis pas électricien je fais ce qui est de mon ressort sans succès avant de me résigner à laisser le reste à mon petit mécano qui va bien. Pour une moto que je souhaitais entretenir moi-même, ça commence bien ! C’est d’ailleurs sur son pont élévateur que je me rendrais compte (avant lui, on a sa fierté !) que ce que je prenais pour le témoin de batterie au tableau de bord lors de la mise du contact n’est autre que le voyant d’huile ! Il faut dire à ma décharge que les inscriptions blanches sous chaque témoin sont effacées, cette moto ayant été souvent briquée à fond. L’ampoule du témoin de batterie est donc grillée et comme elle fait partie du circuit, sans elle point de charge. Tout rentre dans l’ordre après son remplacement. Là encore mieux vaut prendre les choses dans le bon sens et avec calme que de vouloir aller trop vite.
Le niveau d’huile a bien baissé durant ces premiers tours de roue alors que la moto ne semble pas fumer de trop. J’ajoute presque 50cl en espérant que cela ne cache pas un tour de compteur supplémentaire …
Classiquement je resserre les culasses et règle les culbuteurs afin de repartir sur de bonnes bases. Rien de particulier à ce niveau et tout ce que je trouve me parait être en très bon état si ce n’est un support d’axe de culbuteur dont la fente est tournée vers l’intérieur au lieu de l’extérieur. Le contrôle à la lampe stroboscopique me rassure sur le fonctionnement de l’allumage électronique. J’en profite pour changer les bougies, ça ne coûte rien et ça me fait plaisir ! S’en suit un essai sur route et je trouve la culbuterie vraiment bruyante, est ce le cas où mon oreille s’est trop habituée au silence de fonctionnement du 4 soupapes ? Je contrôle donc mes réglages de culbuteurs mais ils sont OK, il y a bien un peu de jeu axial et j’essaie d’appliquer la méthode RTM qui dit de maintenir les supports avec les pouces en serrant les écrous. Les portées étant coniques cela ne sert absolument à rien ! Je ne sais pas vous mais quand j’essaie de suivre à la lettre les méthodes de la RTM il y a presque toujours quelque chose qui cloche. A croire qu’ils démontent des bécanes prototypes fournies par l’usine qui glisse ensuite des pièges sur les modèles de série !
Tout ce que j’avais prévu de faire est terminé, je vais en profiter pour rouler un peu …

Partager cet article

Repost 0

commentaires